Religion : Dodo Kamba vit ses derniers jours à la tête de l'ERC

Religion : Dodo Kamba vit ses derniers jours à la tête de l'ERC
Dodo Kamba lors d'une intervention à Top Congo FM
Dodo Kamba lors d'une intervention à Top Congo FM
Société/
Par Chris Kaluseviko

Après l'expiration de l'ultimatum de 15 jours, les pères des Eglises de Réveil du Congo (ERC) veulent passer à la vitesse supérieure contre l'évêque général Dodo Kamba Israël, président actuel de l'ERC. Le responsable de l'église Sacerdoce Royal n'est plus en odeur de sainteté avec ses paires de l'ERC.

Les membres fondateurs et personnalités du mouvement charismatique de réveil accusent Dodo Kamba de gérer cette institution religieuse selon ses humeurs et en toute impunité, foulant au pied les statuts qui régissent l'ERC. 

« Les textes utilisés actuellement ne sont connus officiellement de personne et ils sont falsifiés, ils ignorent ou excluent la catégorie des membres fondateurs. Le nom de l’ERC est devenu monnaie d’échange personnelle et objet de moquerie. Incapable de réunir tous ses fidèles membres à cause de votre esprit de conflit et vous osez traiter notre institution de coquille vide par votre incompétence à gérer la grande structure qui vous dépasse », déplorent-ils dans un document parvenu à la rédaction de Sud Express ce vendredi 13 octobre.

D'après leurs dires, Dodo Kamba brille par une incompétence sans précédent. Il aurait institué le clientélisme, la démagogie, la cupidité, l'égoïsme et l'exclusion comme modes de gestion depuis sa prise de fonction.

La gestion des fonds de fonctionnement de cette organisation religieuse semble être le point de désaccord. Les fondateurs de l'ERC dénoncent l'attitude gourmande de Dodo Kamba qui s’approprie les ressources financières et les dotations de l’ERC. 

« Tous les postes attribués à l'ERC par la CENI sont confiés à ses fidèles. Les divers fonds provenant des sources officielles et les dotations des partenaires à différentes circonstances sont utilisés comme des frais personnels. Les frais des imprimés auprès des banques gérés d’une manière opaque, les cotisations interdites pendant plus de trois ans », informent-ils.

L'Église de Réveil du Congo sous la gouvernance Kamba souffre de plusieurs maux selon les fondateurs qui annoncent une communication importante ce samedi 14 octobre à Kinshasa.


Politique

Economie

Société

Sport

Afrique

Monde

Blog