RDC : 20 millions de Congolais souffrent des troubles mentaux

RDC : 20 millions de Congolais souffrent des troubles mentaux
Photo d'illustration d'un malade mental
Photo d'illustration d'un malade mental
Santé/
Par Chris Kaluseviko

Le monde célèbre le 10 octobre de chaque année la journée mondiale de la santé mentale. Cette journée instituée par les Nations Unies est l'occasion de faire valoir le sens de la communauté et de normaliser la santé mentale. 

En République Démocratique du Congo, au moins 20 millions de Congolais souffrent des troubles mentaux. Chiffre avancé par le ministère de la santé publique ce 9 octobre en prélude de la célébration de cette journée.

La couverture sanitaire des personnes en débilité mentale reste encore faible. Elle atteint à peine 5%. Le pays fait face au manque criant des spécialistes attitrés et d'infrastructures médicales adaptées pour cette pathologie. A Kinshasa, les personnes atteintes sont de plus en plus visibles sur les routes et exposées aux multiples dangers notamment des câbles électriques. Difficile de parcourir la capitale sans croiser un malade mental.

Plusieurs cas des maladies mentales sont souvent considérés en Afrique, particulièrement en République Démocratique du Congo comme de cas de sorcellerie. 

D'après l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la journée mondiale de la santé mentale 2023 est l'occasion pour les personnes et les communautés de s'unir autour du thème « La santé mentale est un droit humain universel » afin de mieux faire connaître cette question et de mener des actions pour favoriser et protéger la santé mentale de chacune et de chacun.


Politique

Economie

Société

Sport

Afrique

Monde

Blog