Seth Kikuni chiffre son budget quinquennal à 110 milliards USD et prévoit de grandes réformes   

Seth Kikuni chiffre son budget quinquennal à 110 milliards USD et prévoit de grandes réformes   
Le candidat Seth Kikuni lors de la présentation de son programme de gouvernance
Le candidat Seth Kikuni lors de la présentation de son programme d'action
Politique/
Par Chris Kaluseviko

A cinq jours du lancement officiel de la campagne électorale pour les scrutins du 20 décembre en République Démocratique du Congo, le candidat Président de la République Seth Kikuni a présenté son programme de gouvernance ce mardi 14 novembre à Kinshasa, intitulé “ la nouvelle donne ”.

Cette offre politique réalisable en cinq ans de mandature, repose sur quatre axes majeurs à savoir : l'axe politique, économique, social ainsi que politique étrangère et environnementale. 

Une fois élu à la magistrature suprême, Seth Kikuni entend modifier le mode de scrutin législatifs nationaux et provinciaux passant ainsi, de un tour à deux tours. Ceci renvoie à 250 sièges au premier tour, et 250 autres sièges au second tour. En plus de cela, Seth Kikuni envisage de supprimer le système de seuil électoral.

Le président du parti politique Piste pour l'Emergence veut augmenter le nombre des juges à la Cour constitutionnelle de 21 en lieu et place de 9, dont 6 proviendront respectivement de l'Ordre National des avocats et conseil interuniversitaire pour un mandat de 12 ans non renouvellement.

Alors que beaucoup applaudissent le travail de titan abattu par l'Inspection Générale des Finances, Seth Kikuni compte supprimer cette institution qui pour lui, est à la solde de la présidence de la République d'où “ le dépassement budgétaire et les détournements sont monnaie courante”. Seth Kikuni place le détournement de deniers publics et la corruption dans la catégorie des crimes de haute trahison. Durant son règne, les présumés détourners seront jugés par les tribunaux spécialisés.

Seth Kikuni n'entend pas s'arrêter là. Il envisage la suppression des immunités parlementaires des députés et sénateurs qui selon lui, servent de refuge aux détourners des deniers publics ainsi qu'aux criminels d'Etat.

Sur le plan sécuritaire, l'opposant prévoit la relocalisation des Congolais vivant dans les zones frontalières vers le centre du pays pour ainsi militairiser totalement toutes les zones en proie à l'insécurité depuis plus de deux décennies. De plus, il veut délocaliser la capitale Kinshasa vers le centre du pays plus précisément à Lodja au Sankuru.

Le candidat malheureux à la présidentielle de 2018 compte ramener la garantie locative de 3 mois à 1 mois, alors que la réforme opérée depuis 2015 par le ministère de l'Urbanisme et Habitat souffre sérieusement d'application. Seth Kikuni chiffre son budget quinquennal à 110 milliards de dollars américains.


Politique

Economie

Société

Sport

Afrique

Monde

Blog