Élections 2023 : la CENI préparerait des fraudes massives dans le Grand Kasaï

Élections 2023 : la CENI préparerait des fraudes massives dans le Grand Kasaï
Image illustrative
Image illustrative
Politique/02-12-2022
Par Raphaël Kwazi

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) préparerait la fraude électorale en 2023 en  augmentant sensiblement les centres d'identification et d'enrôlement d'électeurs dans l'espace Kasaï.En revanche, elle envisagerait de  diminuer les centres dans la ville province de Kinshasa, le Grand Katanga et le Grand Kivu. Ce constat a été fait  jeudi 1er décembre 2022, par le Rassemblement des Députés Katangais (RDK),  à travers une déclaration de presse.

«Quant à l’évolution du processus électoral suivi de la publication du calendrier pour la tenue effective des élections générales dans le délai constitutionnel. Elections attendues par tout le peuple congolais, le Rassemblement des Députes Katangais, RDK en sigle, constate que la centrale électorale préparait une fraude à grande échelle en augmentant sensiblement les centres d’identification et d’enrôlement d’électeurs dans l’espace Kasaï, mais en diminuant les centres dans la ville de Kinshasa, le Katanga et grand Kivu, alors que l’espace Kasaï s’est vidé de sa population ces trois dernières années avec l’exode vers le Katanga , le Bandundu, le Kongo Central et la ville Kinshasa.», dénoncent les membres du RDK.

Selon l’opposant congolais Martin Fayulu, le processus électoral appartient aux parties prenantes et non à un petit groupe.

«La supercherie de Monsieur Kadima, président de la CENI, imposé par Monsieur Tshisekedi. Il veut profiter de l’agression de la RDC par le Rwanda pour faire avaler la pilule de la fraude aux Congolais. Le processus électoral appartient aux parties prenantes et non à un petit groupe.», a-t-il posté ce vendredi 2 décembre 2022, sur son compte Twitter.


Politique

Economie

Société

Sport

Afrique

Monde

Blog