Breaking News

Santé : 67 millions d'enfants privés de vaccins, s'alarme L'UNICEF 

Santé : 67 millions d'enfants privés de vaccins, s'alarme L'UNICEF 
Vaccination contre la rougeole
Vaccination contre la rougeole
Santé/
Par Bénédicte Anakasala

L'humanité célèbre ce mardi 24 avril, la journée mondiale de la vaccination. Cette journée marque également le début de la semaine de vaccination qui prendra fin le 30 avril 2023.

La vaccination demeure l’un des moyens les plus efficaces pour sauver des vies.Pourtant, beaucoup d’enfants dans le monde, ne sont toujours pas vaccinés. La pandémie de COVID-19 n’a fait qu’aggraver la situation et accroître leur nombre. Elle a exacerbé les inégalités et a engendré la suspension des services de vaccination dans presque tous les pays, notamment en raison des perturbations des systèmes de santé, du manque de soignants et de mesures de confinement. Pour la première fois depuis 30 ans, nous constatons des taux de vaccination très faibles.

A l’occasion de la Semaine Mondiale de la Vaccination, les fonds des Nations-Unies pour l'Enfance (UNICEF) a publié un rapport intitulé situation des enfants dans le monde 2023 : pour chaque enfant, des vaccins». 

Dans ce rapport, L'UNICEF s’alarme sur le nombre d’enfants (67 millions au total) privés de vaccins entre 2019 et 2021. Parmi eux, 48 millions n' en ont reçu aucun.

Avec l'arrivée de la pandémie de la COVID 19 en RDC, depuis avril 2021, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a facilité la vaccination de plus de 12,2 millions de personnes (10,2% de la population totale) par les autorités sanitaires congolaises pour la première dose. Un total de 9,7 millions de personnes ont également été complètement vaccinées contre la COVID-19 (8,1% de la population totale), y compris des personnes migrantes et déplacées de force. 

S'agissant de la rougeole, de nombreux maillons de cette chaîne souffrent de faiblesses structurelles en RDC, pays qui connait une forte natalité avec chaque jour un grand nombre de nouveaux-nés à protéger. Et ces défis sont encore aggravés par les contraintes sécuritaires et géographiques qui compliquent fortement l’accès dans certaines zones, Informe Médecin Sans Frontières.

En conséquence, malgré les campagnes d’urgence menées à chaque flambée, la couverture vaccinale reste insuffisante pour éviter les épidémies. Si les estimations de couverture peuvent fortement varier d’une source à l’autre, les dernières estimations de l’UNICEF et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indiquent qu’en 2021, seuls 55% des enfants étaient couverts par une dose de vaccin contre la rougeole . Alors qu’une couverture de minimum 95% à deux doses est recommandée pour prévenir la propagation de la maladie.

vu la persistance de foyers épidémiques en RDC, qui mettent chaque jour en danger davantage d’enfants, MSF estime qu'il est essentiel d’organiser sans délai, sur l’ensemble du territoire congolais, les campagnes de vaccination de rattrapage de masse planifiées déjà depuis fin 2022.


Politique

Economie

Société

Sport

Afrique

Monde

Blog