Stabilité du taux de change : le gouvernement annonce un contrôle rigoureux des prix des biens et services sur le marché

Stabilité du taux de change : le gouvernement annonce un contrôle rigoureux des prix des biens et services sur le marché
Photo d'illustration d'un tableau du taux de change à Kinshasa
Photo d'illustration d'un tableau du taux de change à Kinshasa
Économie/
Par Chris Kaluseviko

En République Démocratique du Congo, le taux de change du dollar américain, est insaisissable en dépit des millions de devises injectés sur le marché. Le gouvernement veut passer à la vitesse supérieure pour renforcer le pouvoir d'achat des Congolais.

Pour ce faire, le Comité de Conjoncture Économique présidé par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, a décidé mercredi 09 août, d'entamer un contrôle rigoureux des prix des biens et services sur le marché, bien que la date précise dudit contrôle n'ait pas été dévoilée.

A cet effet, le vice-premier ministre, ministre de L'Economie nationale Vital Kamerhe a déploré l'attitude de gourmandise des opérateurs économiques qui gardent les mêmes prix des biens et services alors que le taux de change a sensiblement baissé depuis trois semaines. 

«...D’aucuns ne peuvent comprendre qu’au moment où le taux de change a sensiblement diminué en faveur du franc congolais et s’est stabilisé, depuis trois semaines, les prix restent pratiquement les mêmes. C’est comme ça que nous avons reçu tour à tour les pétroliers qui appliquent le taux de change au niveau de leurs stations, mais nous devons informer ces derniers, qu’à la suite du petit contrôle qui a été fait ce matin, il y a une pratique qu’ils doivent bannir. C’est-à-dire, vous achetez du carburant pour 100 dollars à 22. 500, mais tout de suite après, les 100 dollars sont échangés derrière la maison chez un cambiste à un taux très élevé. Donc, nous allons suivre cette chaîne jusqu’au bout. Nous avons vu aussi des prix différents. On applique le taux ici au centre-ville, mais quand vous allez au-delà de Kinkole, au-delà de N’sele, on voit les prix commencer à monter petit à petit. Tout ça, c’est un travail de régulation économique», reconnaît-il.

La spéculation du taux de change du dollar américain a gagné du terrain en République Démocratique du Congo. Les économistes patentés rejettent la faute sur le gouvernement du fait de son recours aux mesures conjoncturelles, notamment la planche à billet pour stabiliser le taux sur marché, mais l'Exécutif national parle, des mesures politiques budgétaires définies de connivence avec la Banque Centrale.

«Ceux qui pensent que la stabilité du franc congolais est conjoncturelle, se trompent. C’est qu’il y a à la fois des mesures de politique monétaire qui sont bien menées par Madame le Gouverneur de la BCC. Il y a aussi des mesures d’ordre économique et budgétaire au niveau du Gouvernement. Des résultats inévitablement seront en faveur du pouvoir d’achat de la population», a expliqué Vital Kamerhe.

Par ailleurs, l'ancien directeur de cabinet du chef de l'État s'est réjoui de la stabilisation du taux du dollar américain qui malheureusement ne cesse de grimper. Il y a quelques semaines passées, 1 dollar s'échangeait à 2.200 franc congolais. A l'heure actuelle, 1 dollar se négocie à 2.400 franc congolais.


Politique

Economie

Société

Sport

Afrique

Monde

Blog