Breaking News

Emmanuel Macron contre l'oubli de la guerre à l'est de la RDC 

Emmanuel Macron contre l'oubli de la guerre à l'est de la RDC 
Photo
Le président français Emmanuel Macron
Afrique/
Par Dieumerci Diaka

La France va à la reconquête des opinions africaines avec une nouvelle politique basée sur une relation ‹‹ équilibrée ›› avec le continent noir. En prélude de la visite du président français Emmanuel Macron en Afrique notamment au Gabon, en Angola, au Congo et en RDC, il a présenté le lundi 27 février à l'Elysée les orientations de la nouvelle politique de la France en Afrique.

Emmanuel Macron prône désormais un partenariat avec l'Afrique basé sur des projets plus tangibles d’intérêt commun, comme l’éducation, la formation professionnelle, la santé, l’économie, les infrastructures, le climat, l’égalité homme-femme, la culture, ainsi que la défense.

En RDC, où les attentes sont nombreuses de cette visite notamment sur le plan sécuritaire dans sa partie Est, sur cette question le président français Emmanuel Macron a affirmé que ‹‹ L’unité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de la RDC ne se discutent pas ››. 

Il a poursuivi son speech en spécifiant que cette guerre n'est pas à oublier comme le disent de nombreux observateurs. ‹‹ Il n’y a pas deux poids deux mesures. La guerre dans l’est de la RDC ne doit pas être une guerre oubliée. Notre politique est de soutenir les cadres de concertation que le Kenya et l’Angola ont mis en place. La réponse doit être collective ››, a soutenu Emmanuel Macron.

Il a en outre, qualifié l’agression de la partie Est de la RDC par le M23 d'un recul.

‹‹ Nous assistons dans l’est de la RDC à une régression inacceptable. L’offensive en cours de la milice M23, sous sanction du Conseil de sécurité, est une guerre qui nous ramène 10 ans en arrière. Elle a des conséquences terribles pour la population. Je pense en particulier aux centaines des milliers des déplacés à qui tout manque. Et la capitale de la région, Goma, est menacée. La première urgence est humanitaire. Et nous travaillons avec nos partenaires. J’ai eu à plusieurs reprises le président Tshisekedi et le président Kagame à ce sujet ››.

Il faut signaler que le président Macron s'était positionné comme médiateur dans crise entre la RDC et le Rwanda. Il avait réuni les présidents Félix Tshisekedi et son homologue Paul Kagame lors de la 21ème Assemblée générale des Nations-Unies à New-York. Mais jusqu'à maintenant, les choses ne bougent pas sur le terrain car les affrontements se poursuivent entre les FARDC et terroristes du M23 soutenus par le Rwanda.


Politique

Economie

Société

Sport

Afrique

Monde

Blog